Post-orchestre d’élection

Image

photo Alexandre Leclerc

Ça fait presque quinze ans que je vis à Montréal et j’ai toujours aimé ma ville d’adoption. Mon premier boulot était au HMV mégastore, coin Peel et Sainte-Catherine. La moitié des employés étaient francophones, l’autre anglo. Il y avait des blancs, des noirs, des asiatiques, des européens, des africains, des haïtiens. ¸

A quelques exceptions prêt, on était tous québécois, né ici ou arrivé très jeunes. La plupart de mes collègues, dont la moyenne d’âge devait tourner autour du vingt ans, parlaient tous deux ou trois langues, parfois même plus. Rare étaient les unilingues et ceux-ci, en général, étaient soit d’une autre province ou pays, mais en général, étaient tous plus vieux. C’est la même chose avec les nouveaux arrivants, les parents ne parlent pas le français, mais les enfants l’apprennent assez vite. Selon les statistiques, le recul est plus grand au niveau de l’anglais que du français sur l’île de Montréal.

Malgré la propagande d’à peu près tous les grands média (Québécor, Gesca, Le Devoir, Radio-Canada, Globe and Mail, Gazette, les radios, poubelles ou non, etc.), la guerre linguistique et la disparition du français n’existent que dans leurs pages éditoriales et surtout, dans les commentaires anonymes de leurs sites internet. Je ne dis pas que le racisme n’existe pas, il est bel et bien là, des deux côtés de la « barrière linguistique », mais le problème vient du fait que les média doivent parler des problèmes pour maintenir le nombre de copies vendues ou les cotes d’écoutes s’ils veulent continuer à vendre de la pub.

Ils envoient un message qu’on est entouré d’extrémistes, qu’ils soient religieux ou politiques; nous avons alors l’accusation du fascisme facile (j’ai moi même accusé la loi 78 d’être fascisante) et cela entraîne un effritement de l’esprit de communauté qui se détériore au profit d’un miroir grossissant fortement biaisé et déformant.

On forme l’opinion publique à coup de sondages, qu’on dit probabiliste pour essayer de leur donner un quelconque semblant d’analyse scientifique. Le sondage, comme l’astrologie, est une pseudo-science: on pose les questions d’une manière générale en sachant d’avance qu’on pourra faire dire aux gens ce qu’on veut bien leur faire dire. C’est de la bullshit, c’est de l’idéologie et comme on vient de le voir avec l’élection, son taux de réussite semble être en dessous du niveau de la chance.

Mon exemple du HMV plus haut n’a rien de scientifique non plus, c’est ce qu’on appelle « anecdotal » en science, ce qui veut dire que si on répète l’expérience, on n’arrivera probablement pas au mêmes résultats. J’ai la grande chance de n’avoir jamais été victime de racisme (un homme blanc qui parle aussi bien le français que l’anglais ici n’a pas grand chance que ça lui arrive) et j’ai assez d’expérience pour savoir que pour la grande majorité des gens, la cohabitation ethnique, linguistique et religieuse se fait de façon harmonieuse dans les rues de Montréal.

Il y aura toujours quelques épais ici et là pour nous prouver le contraire et, malheureusement, c’est d’eux qu’on se souvient le plus. Comparer Marois à Hitler est aussi niaiseux que de comparer Harper ou Bush à Staline. Les commentaires qu’on a vu sur le web étaient l’apothéose d’une grande frustration pour les gens qui ne sont pas d’accord avec le programme du PQ et c’est trop facile d’écrire un commentaire à chaud et le publier à la vue de milliers de personnes. Ces commentaires étaient dis dans les tavernes et les salons avant, et comme aujourd’hui, ils faisaient du bien sur le coup et étaient oubliés presque tout de suite après.

Vivre avec la liberté d’expression, c’est vivre avec ces excès et je ne veux pas qu’on les censure parce que je ne veux pas être censuré moi-même. (J’ai la même perception des radios poubelle soit dit en passant, leur message ne me plaît pas, je ne les écoute pas, c’est tout, je change de poste). Le vrai problème, c’est quand un gars prend son fusil et tire sur des techniciens de scène et met le feu à une salle de spectacle bondée. Le vrai problème, c’est que lors de son arrestation, les policiers l’ont traité avec plus de tact que des étudiants qui manifestaient pour l’accès à l’éducation. Le vrai problème, c’est les médias qui tentent de le présenter soit comme un fou, soit comme un bon canadien aimé de ces voisins. Le vrai problème, c’est qu’on traite notre jeunesse comme des terroristes et qu’on traite un terroriste comme un simple désaxé! Notez aussi que le tireur n’a pas écrit de message haineux sur Internet avant d’agir…

Oui, il a crié : les anglos se réveillent, mais où étaient-ils ses anglos réveillés?  Je n’ai pas vu de milice patrouiller les rues de Montréal depuis cet incident. On a cependant vu, depuis le printemps, à tous les 22 du mois, des centaines de milliers de gens manifester dans la joie et dans un esprit festif que je n’avais jamais vu. Ils manifestaient pour le respect, l’égalité, la fin de la corruption, mais ils manifestaient surtout en tant qu’un seul peuple aux multiples langues, aux multiples couleurs de peaux, mais au aspiration similaires, celles de vivre dans la paix, l’amour, le bonheur et l’acceptation de l’autre. Malheureusement, la plupart des médias se sont arrêtés aux casseurs de vitres…

Le simple fait est que, dans toutes les populations données sur la planète, la très grande majorité des gens est digne de confiance et de bonne foi. Les pommes pourries existent, mais il ne faut pas vivre dans la peur de celles-ci car comme l’a prouvé Denis Blanchette, il y aura toujours des gens pour poser les bons gestes qui donnent espoir en l’humanité.

J’en profite ici pour souhaiter mes condoléances à la famille et aux amis de Denis et souhaite qu’il sera le dernier qui doivent mourir inutilement pour une cause qui n’est jamais aussi noble que ce à quoi voudrait nous faire croire des extrémistes, des terroristes ou des intégristes.

M-A

Advertisements

À propos de leglobemtl

Groupe de Montréal, rock influencé des années 60 à aujourd'hui, avec un accent sur les harmonies vocales et une section rythmique jumelle.
Cette entrée a été publiée dans Politique. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s